Comment faire du Fenyx son meilleur allié pour améliorer sa pratique thérapeutique ?

 

Avant de réaliser une prise avec le Fenyx, il est très utile de définir une intention, un objectif clair à la séance lorsque l’on entame celle-ci. Elle en sera rendue beaucoup plus fructueuse. Les informations seront d’autant plus pertinentes qu’elles viendront en réponse à cette intention.

 

Sylvie (prénom d’emprunt), thérapeute, souhaite se libérer de certains blocages ayant trait à sa pratique. Elle définit les objectifs suivants :

  • je souhaite avoir une meilleure guidance dans ma relation d’aide à autrui
  • développer ma force yang pour être plus assertive
  • pouvoir m’exprimer et être plus spontanée

Le travail avec Sylvie va se réaliser en 4 prises successives avec le Fenyx.

Protocole de la séance :

  • La première prise visualise l’état initial de son profil psycho-énergétique et les résonances avec son passé. S’ensuit un travail sur la force yang, l’ancrage et l’harmonisation entre le yin et le yang.
  • La deuxième prise mesure l’effet de ce premier travail, et sur base de celui-ci, propose une harmonisation énergétique.
  • La troisième prise vérifie l’effet de l’harmonisation et aborde la question du sens, de ce qui l’enthousiasme, la fait vibrer. Et là apparaît de façon très consciente la joie de raconter des histoires.
  • La quatrième prise va mesurer l’effet de l’expression de ce qu’elle aime faire.

Première mesure au Fenyx

État initial : Sylvie ressent bien l’énergie, mais ne parvient pas à l’exprimer verbalement ni à laisser libre cours à sa spontanéité, et ressent de la difficulté à guider la personne qu’elle accompagne. Elle se sent néanmoins très enthousiaste à l’idée d’aider autrui dans le cadre d’une approche énergétique.

Résonance avec le passé : Sylvie a eu une mère étouffante et manipulatrice (yin perverti) qui monte le père contre sa fille, un père soumis (absence de yang) et un cadre familial très rigide et mental.

Cette première mesure transcrit sous forme de descriptions visuelles et écrites la fréquence vibratoire de Sylvie avant tout travail sur ses difficultés. Il ressort de cette analyse la présence de deux gros blocages au niveau des chevilles, correspondant au poids d’une famille étouffante, couplé d’une blessure d’abandon. Apparaissent également dans d’autres parties du corps d’autres difficultés en lien avec la famille, telles des non-dits, le fait de ne pas se sentir à sa place et de ne pas répondre aux attentes des parents.

La couleur dominante dans ce portrait vibratoire est le noir, caractéristique d’un blocage (énergie de faible intensité et de faible cohérence).

Deuxième mesure au Fenyx

La deuxième mesure, effectuée après un travail réalisé sur la récupération d’une énergie yang et d’une capacité d’ancrage, va mettre en lumière d’autres caractéristiques vibratoires « réveillées » par ce travail thérapeutique. Celles-ci sont de l’ordre d’une plus grande manifestation du yang sous forme d’une réactivité importante du côté gauche, le côté en lien avec la mère.

La vibration au niveau des chevilles indique cependant l’existence d’un soutien de la part de et envers ses amis. Le lobe préfrontal traduit une capacité à être soi-même en toutes circonstances.
L’on voit que les émotions circulent mieux dans le corps et la couleur principale est passée du noir au rouge, ce qui signifie que Sylvie a quitté le blocage et la crispation pour entrer dans une phase de réactivité, de colère conscientisée. La cohérence est toujours faible, mais l’intensité de l’énergie a fortement augmenté. La couleur jaune du rayonnement est également plus présente : l’harmonisation est déjà en cours.

Troisième mesure au Fenyx

Cette troisième mesure, prise après l’harmonisation, montre un nouveau changement dans le profil vibratoire de Sylvie, duquel a disparu la forte réactivité visible dans la mesure précédente.

La tendance principale est ici au retrait, caractérisé par une prédominance de la couleur bleue, c’est-à-dire que l’on tend vers l’harmonie mais que l’énergie est encore faible. Un blocage subsiste au niveau de la gorge, relatif à la sensation de manquer de temps et d’éprouver de la difficulté à s’exprimer sincèrement (envers soi-même ou envers les autres), et l’ancrage au niveau des chevilles, bien que renforcé grâce au possible soutien de ses amis, n’est pas encore abouti sous forme d’un ancrage solide à la terre mère.

Quatrième mesure au Fenyx

Cette dernière étape du soin nous montre que Sylvie, après avoir conscientisé et exprimé ce qui fait sens pour elle, ce qu’elle aime faire, vibre à présent sur des fréquences à la fois beaucoup plus harmonieuses et intenses : elle rayonne.

La couleur jaune occupe une plus grande place dans le panel en présence, et les fréquences associées indiquent une capacité à s’exprimer, à être créative, à trouver sa juste place, à se sentir en paix, à faire preuve de résilience, et à incarner un ancrage plus solide.

Ce processus a permis à Sylvie de prendre conscience très concrètement de la façon dont les schémas psycho-émotionnels qui prédominent en elle sont transmis inconsciemment par les vibrations qu’elle émet. La réalité qu’elle vit n’étant que le reflet de ce qu’elle vibre, ses blocages intérieurs prenaient corps dans les blocages qu’elle expérimentait en tant que thérapeute.

Le travail de conscientisation et d’harmonisation tout au long de cette séance a montré, via les mesures successives au Fenyx, à quel point il est possible de rééquilibrer un état psycho-énergétique en très peu de temps pour répondre à sa demande initiale de pouvoir aider et soutenir les autres en restant ancrée.

Comment fonctionne l’harmonisation ?

Le travail d’harmonisation consiste à envoyer à la personne, via les deux boîtiers du Fenyx, des fréquences correspondant à ce qui est en carence dans le schéma psycho-énergétique. La prise réalisée permet d’identifier les fréquences à harmoniser et de traduire les schémas de pensée bloqués en rayonnement.

Dans le cas qui nous occupe, Sylvie a reçu l’information vibratoire attachée aux propositions suivantes : en toile de fond, « ne pas se prendre au sérieux », et dans la déclinaison plus concrète proposée par le second boîtier : avoir une direction dans la vie / paix intérieure / réaliser ses rêves.

Lors de la mesure suivante, il apparaît que dans les hautes fréquences, celle qui domine à présent est précisément « savoir rire de tout ». Le corps de Sylvie a donc parfaitement capté l’information qui lui a été envoyée de « ne pas se prendre au sérieux ».

Une autre fréquence très présente suite à l’harmonisation est celle qui correspond à « pouvoir être compatissant sans être déstabilisé par les problèmes des autres ». Ce qui pour une thérapeute est une qualité particulièrement bienvenue.

Enfin, parmi les nouvelles fréquences manifestées, bon nombre d’entre elles sont en lien avec la paix intérieure et le fait de lâcher le contrôle du mental.

olution du profil psycho-énergétique

Le Fenyx livre également au thérapeute qui l’utilise différentes possibilités de vues d’ensemble comparatives des différentes prises, résumant sous forme de tableau succinct, de graphique circulaire et/ou de schémas corporels les principales tendances et points de blocages et d’harmonie à gauche et à droite (côtés ying et yang) et leurs caractéristiques lors de chaque mesure.

Nous voyons ici pour chaque facettes psycho-énergétiques, l’évolution entre les prises qui va du plus incohérent à l’intérieur du cercle rouge vers plus de cohérence à l’extérieur du cercle vert.

Le profil à gauche :

La thématique de soutien (sur le graphe ci-dessous en bas du cercle) varie entre les prises. En effet, son profil est très stable pour tous les points sauf pour le soutien / stabilité qui augmente très fortement à la 3ème et 4ème prise. (brun et mauve). Cette évolution répond directement à l’intention de travail. (augmenter son ancrage)

Le profil à droite :

La thématique liée aux questions de « place, valorisation et stabilité » augmente très fortement à la 4ème prise. (mauve). Cela peut se résumer ainsi : la personne, en s’ancrant, peut exprimer son potentiel, trouver sa place en tant que thérapeute et en être valorisée.

Le tableau ci-dessous est particulièrement utile pour visualiser l’évolution du profil psycho-énergétique du client, et son cheminement au cours de la séance entre les deux axes « intensité » et « harmonie » des fréquences émotionnelles.

Les tendances générales à la réactivité ou à la cohérence lors de chacune des mesures apparaissent de façon très claire grâce aux différents types de graphiques.

Dans le cas de Sylvie, nous y voyons clairement l’évolution du profil à travers 4 grandes prédominances successives : le blocage dans le yin (21 noir), puis l’excès (réaction yang en 70 rouge), puis le lâcher prise (retour du yin 27 détachement), et enfin le rayonnement (harmonie yin yang).

Le tout en une seule séance d’une heure et demie.

Partagez votre histoire

Si vous avez une expérience vécue avec le Fenyx que vous souhaitez partager, vous pouvez témoigner via notre site internet.

Nous avons mis sur pieds un canevas d’interview accessible via le lien ci-dessous