Quelques statistiques concernant les acouphènes

Une personne sur deux connaîtrait quelqu’un qui souffre d’acouphène. C’est que révèle une une enquête qui fait foi dans l’écosystème médical, un étude menée par les Journées Nationales de l’Audition & l’institut IPSOS (enquête JNA – IPSOS – Crédit Agricole réalisée entre le 10 et le 17 février 2014 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 900 personnes âgées de 16 à 75 ans).

 

Toujours selon cette même étude, il y aurait environ 16 millions d’acouphéniques en France. Parmi ceux-ci, 12,3 millions subiraient leur acouphène de manière occasionnelle et 3,7 millions de manière permanente. Parmi ces derniers, ils seraient 1,6 millions à qualifier leur symptôme d’agressif et 300 000 emploieraient le mot intolérable. Il y aurait en outre près de 400 000 nouveaux cas par an en France. Les trois quarts auraient moins de 30 ans.

 

Autre statistique intéressante, il est à noter que 51% des personnes victimes d’acouphènes n’auraient jamais consulté. 53% des personnes ayant consulté déclareraient n’avoir reçu ni conseil, ni prescription. 33% avouent avoir été jusqu’à prendre rendez-vous à 10 reprises avec un médecin ORL. Une fois cette consultation faite, 55% se rapprocheraient d’un acupuncteur, 51% d’un médecin généraliste, 46% d’un ostéopathe et 38% iraient consulter un homéopathe. Concernant la corrélation avec l’âge, nous constatons en toute logique que la probabilité de souffrir d’acouphènes augmente avec l’âge. Un chiffre à retenir : les trois quarts des personnes touchées ont plus de 55 ans. Il est à noter que, après 60 ans, 10 à 20% des personnes sont victimes de symptômes acouphéniques.

 

source: Traiter-acouphenes.fr

Une expérience inédite pour tenter de guérir les acouphènes

A partir de septembre 2022, l’équipe du Fenyx va proposer à des volontaires souffrant d’un acouphène de prendre part à une expérience de soin par biorésonance en vue d’améliorer leur condition; le but poursuivi par cette expérience sera de démontrer qu’il est possible de diminuer ou d’aténuer (voire de mettre un terme) les symptômes ressentis par les personnes s’étant portées volontaires pour participer à l’expérience.

Plus de détails et formulaire d’inscription sur http://acouphenes.be